Les négligés sont sous-évalués

Publié par   ·   Pas de commentaires

Chaque site de pronostic sur internet, chaque pronostiqueur, se targue d’avoir un haut taux de pronostics fructueux. Mais est-ce que parier sur l’équipe favorite avec une cote de 1,25 est profitable à long terme? Désirez-vous gagner beaucoup de parties ou beaucoup d’argent?

On s’attaque à ces questions dans cet article. Le monde du pari sportif est très similaire au monde de la bourse financière, de l’achat et de la vente d’actions. À la bourse, il y a un effet de masse. Lorsqu’une entreprise est en vogue, tous veulent l’acheter. Quand le marché s’affole, tous veulent vendre. Sans être connaisseur, nous savons que les individus ayant fait des fortunes avec le marché des actions sont ceux qui achètent lorsque personne n’en veut et revendent à fort prix par la suite.

Pour être un bon pronostiqueur sportif, c’est l’esprit que nous devons avoir. Il est très aisé de parier sur les équipes favorites, comme 90% des autres parieurs. Si les gens ne le faisaient pas, les sites de paris ne feraient pas des millions en bénéfices. Pour qu’il y ait des gagnants, il doit y avoir des perdants.

Lorsqu’on ne parie pas systématiquement sur les gagnants, on gagne moins souvent. C’est reconnu chez les pronostiqueurs, même lors de journées gagnantes certains remettront les choix en question. Dans la majorité des cas, les gens remettent en question le choix d’une proposition sous- évaluée, auraient préféré que nous sélectionnions l’équipe favorite. Le pronostiqueur qui atteindra 55% de pronostics gagnants en pariant sur les favoris obtiendra moins de commentaires désobligeants, aura meilleure réputation que le pronostiqueur atteignant 40-50% en pariant sur des propositions sous-évaluées et ce, peu importe leur taux de profitabilité réel!

Ce n’est pas un secret, la population aime parier sur les favoris. Les gens aiment gagner souvent et ne se soucient pas de leurs gains réels. Certains parieurs vont même jusqu’à affirmer des énormités comme : “si je dois perdre, j’aime mieux perdre en pariant sur l’équipe supérieure qu’en pariant sur l’équipe inférieure”. C’est cette mentalité qui fait en sorte que les bookmakers sont toujours en vie. À la bourse, pourquoi acheter des actions d’une compagnie dont personne ne veut alors qu’on peut acheter des valeurs sures? Parce que les valeurs sures sont connues de tous et vous ne pouvez pas devenir riche en les achetant.

Dans une perspective physiologique, parier sur l’équipe favorite doit être meilleur pour le coeur et la pression artérielle. En pariant sur Lyon contre Marseilles vous savez que s’ils perdent 1:0 à la demie, ils peuvent très bien inscrire 3 buts sans riposte et vaincre 3:1. La pression est moins élevée lorsque notre équipe peut inscrire des points et revenir dans la partie. En revanche, lorsque vous avez parié sur Marseilles, vous êtes tendu jusqu’à la toute dernière minute. Il y a un stress certain.

Si vous recherchez un sens de la sécurité, il vaudrait mieux investir vos sous dans une obligation d’épargne à 5% de gain par année. Parier votre argent durement gagné sur des équipes favorites cotées grossièrement basses n’est pas la solution. Pour une raison inconnue, pour le parieur typique, perdre une partie 1:2 avec une équipe ayant une cote de 7,00 fait beaucoup plus mal que de perdre en ayant parié sur le favori. Ils ne réalisent pas que l’équipe favorite doit gagner 7 parties de suite pour être plus profitable que l’équipe sous-évaluée.

Il ne faut pas systématiquement parier sur Lyon au foot, Ottawa / Détroit au hockey ou Indianapolis au football américain de la NFL. Il s’agit d’un faux sens de la sécurité. Vous ne serez pas plus avancé si leur cote, en vertu de leur popularité, les condamne à gagner 66% des parties. Une cote de 1,50 est assez fréquente et fait en sorte que votre équipe doit gagner plus de 66% des parties pour que vous obteniez un bénéfice à long terme. Au football c’est presque impensable, au hockey aussi. Il n’y a qu’au football américain que certaines équipes parviennent à gagner plus de 66% de leurs parties, et c’est rare.

Il ne faut pas comprendre avec cet article qu’il ne faut en aucune circonstance parier sur le favori, bien entendu. Il faut comprendre qu’il ne faut pas parier sur ce favori en toute circonstance. Lorsque la cote offre une bonne valeur, il vaut la peine de parier son argent. Mais il faut saisir que les gros gains proviennent des négligés, ceux qui sont sous-estimés et dont la cote est élevée car mal évalué par les parieurs et les pronostiqueurs.

Les joueurs intelligents ne choisissent pas des équipes sous-évaluées en pensant gagner 70% des parties. Mais les meilleurs pronostiqueurs se mettent dans la position où ils peuvent gagner 45-50% de leurs paris et faire beaucoup d’argent. En résumé, pariez intelligemment : choisissez un négligé lorsque la cote offerte correspond mal aux probabilités réelles de victoire!

Robert

Partagez Pari Sportif En Ligne :

Readers Comments (0)

You must be logged in to post a comment.

Meilleure Offre

William Hill Sports